Kitano, une douce Europe à Kobe

Je vous avais déjà emmené dans la préfecture de Hyōgo, côté nature pour découvrir le château de Takeda (le « Machu Picchu » japonais ou le « château dans le ciel »). Cette fois-ci direction la ville pour découvrir la capitale de la préfecture. Kōbe, porte maritime du Kansai enclavée entre mer et montagne, est connue internationalement pour son fameux boeuf et plus tristement pour son tremblement de terre dévastateur en 1995. Mais cette ville située près de Osaka possède d’autres atouts.

A la fin du XIX siècle, Kobe a été l’un des premiers ports japonais ouvert permettant le commerce avec l’occident. Cela ne vous rappelle rien? Mais si, Yamate à Yokohama (voir mon article)! Kobe a un peu la même histoire. En rompant avec l’isolement du Japon, l’ouverture au commerce extérieur a attiré une forte communauté de négociants et de diplomates étrangers qui ont pu s’implanter en ville où règne aujourd’hui une atmosphère multiculturelle (chinois, européens, américains…). Allons à la découverte de cette histoire, je vous emmène pour une jolie promenade à Kitano-chō (北野町)!

kitano

Dès 1887, ce quartier a accueilli une forte population étrangère. Les riches marchands du comptoir commercial du port se sont installés dans le même quartier. Surnommé le « quartier résidentiel des étrangers », on retrouve la trace de ces derniers dans les quelques demeures historiques d’inspirations européennes qui restent comme héritage de cette époque. Elles ne sont plus très nombreuses par rapport aux milliers qu’on trouvait à l’origine, les affres du temps sont passés par là (et le tremblement de terre aussi)! Ces villas appelées Ijinkan (Ijin pour étranger, kan pour maison/hôtel particulier) sont aujourd’hui ouvertes au public en tant que musées ou cafés-restaurants.

On trouve à Kitano une présence bien française avec des drapeaux bleu-blanc-rouge, des bien-nommés « Café de Paris »… on trouve même une plaque de jumelage avec Montmartre en tant que « quartier de l’amitié ».

kobe8kobe5

On trouve également la maison de France (Yokan Nagaya) datant de 1904 qui servait à l’origine à loger les étrangers visitant la ville. Pour garder cette atmosphère bleu-blanc-rouge, on y trouve des oeuvres d’art et du mobilier français (dont des malles Louis Vuitton).

kobe122

En plus de la présence française, on trouve aussi d’autres nationalités. Juste à côté de Yokan Nagaya, Ben’s House la maison d’un voyageur et chasseur anglais : Ben Alison. Il a laissé ses marques car on y retrouve des animaux-trophées empaillés (pas terrible). C’est la plus ancienne résidence d’architecture européenne de Kitano, elle date de 1902.

La plus connue des Ijinkan, c’est Kazamidori no yakatal’ancienne résidence d’un négociant allemand (Thomas Gottfried) construite en 1909. Surmontée d’une girouette-coq et bordée par une place, elle marque tellement les lieux qu’elle a l’honneur d’être représentée sur une des gotochi cards représentant la préfecture de Hyōgo.

kobe_gotochi

Elle a une architecture unique en brique rouge, qui pourrait rappeler une église. D’ailleurs il semble que le coq-girouette n’indique pas uniquement le sens du vent, mais sert également à éloigner les mauvais esprits et à promouvoir la doctrine chrétienne. L’intérieur est un mélange de style allemand et d’Art Nouveau de la fin du XIXè siècle. Juste devant, on peut prendre une pause sur les marches de l’amphithéâtre, où vous pourrez peut-être voir de petits spectacles.

kobe10kobe11

La plupart des bâtisses ayant gardées une décoration d’époque, sont ouvertes à la visite (comptez entre 300-500yens, possibilité de billet combiné). Parmi les maisons à visiter on peut citer Italian House-Platon Decorative Arts Museum (doté d’un café servant de la cuisine italienne), l‘ancien consulat de Chine (associant éléments chinois dans une architecture occidentale), l’association des étrangers de Kitano (un ancien club de résidents étrangers), Yamate Hachibankan (de style Tudor, abritant notamment des oeuvres d’art de Durer-Rodin-Bourdelle-Renoir, des reliques bouddhistes et de l’art tribal africain), la maison d’Autriche (reproduction de la maison de Mozart à Salzbourg) ou Eikokukan-maison d’Angleterre (abritant des bars victorien et une collection dédiée à Sherlock Holmes). Si vous voulez une vue sur la mer, choisissez la maison Moegi ou Uruoko.

Et oui la liste est longue, chacun a voulu construire sa résidence dans le style de son pays d’origine en souvenir de cette patrie devenue si lointaine! Cela donne un héritage cosmopolite!

A part ces vieilles bâtisses, c’est un quartier avec des habitations plutôt modernes. Mais de temps en temps, je croise ces vieux bâtiments en bois que j’aime tant avec leurs toits de tuiles reflétant la lumière du soleil. Le quartier de Kitano perché à flanc de colline et surplombant la mer, possède un air de petit village avec ses petites ruelles en lacet, ses pentes un peu raides. C’est vraiment agréable d’y flâner.

Une touche japonaise dans le quartier, c’est le sanctuaire shinto Kitano Teman-jinja auquel on accède par un escalier bien long (après la grimpette sur les pentes de Kitano). Ici on vient surtout faire des vœux pour la réussite dans ses études car la déité consacrée est Sugawara no Michizane, connu sous le nom du « Dieu des études ».

kobe9

Soudain au détour d’une ruelle, une présence insolite qui rompt avec la présence occidentale. Un temple indien jaïn en marbre blanc arborant de jolis éléphants sculptés. Lui est beaucoup plus récent car il date seulement de 1985.

kobe4

En bas du quartier, un autre monument religieux mais plus local celui-là. Le sanctuaire Ikuta-jinja 生田神社 est situé à quelques minutes à pied, au nord de la gare Sannomiya. Le sanctuaire n’est pas très grand mais il est serein avec sa cascade, une petite forêt, ses toriis vermillons et ses statues d’inari (renards).

C’est un des plus vieux sanctuaires du Japon avec ses 18 siècles d’existence. On en retrouve la trace dans le Nihon Shoki (Chroniques du Japon, 720) qui retranscrit l’histoire ancienne du Japon. Mais tout remonte à il y a fort fort longtemps, à la fondation du sanctuaire en 201 par l’impératrice Jingû.

C’est grâce au sanctuaire que la ville s’appelle Kobe. Pourquoi? En 806, l’empereur de l’époque assigna des officiels de la Cour et leurs familles à l’entretien du sanctuaire. Dévoués aux temples, on les appelait kande dont les kanjis (神戸) peuvent aussi se prononcer … Kobe. Ils donnèrent donc leur nom à l’espace avoisinant, et ensuite à la ville qui a poussé autour du sanctuaire.

kobe3kobe2

L’avis des Petits Papiers

Les bâtiments sont de style occidental donc forcément nous ne sommes très dépaysés, mais le charme de l’ancien est présent et offre une agréable balade dans les ruelles de Kitano (même si parfois,  on peut trouver certains détails un peu kitsch).

Le quartier remporte surtout un franc succès auprès des orientaux en quête de voyage lointain et d’une vision fantasmée d’époque. Pour eux c’est une petite touche d’exotisme. Mais si vous avez la nostalgie du pays ou si vous aimez les vieux bâtiments, vous êtes au bon endroit. Kitano m’a rappelé le quartier de Yamate à Yokohama mais avec une ambiance plus touristique (plus de visiteurs, plus de cafés, de petites boutiques…). Je n’ai vu les Ijinkan que de l’extérieur car après Yamate je n’avais pas trop envie de découvrir l’intérieur des batisses, mais plutôt envie de flâner.

Kōbe est une ville de taille plutôt modeste, on peut se balader tranquillement pour découvrir à pied les différents sites au fur et à mesure de la journée. J’ai vraiment apprécié pouvoir me promener au fil des rues et m’arrêter au gré de mes envies.

kobe7

Les Petits Papiers pratiques

Transport : depuis la gare JR Shin-Kōbe, prendre le métro ligne Seishin-Yamate pour la station Sannomiya. Le quartier de Kitano est ensuite à 15min à pied.

Maisons Ijinkan :

  • Site web (anglais) : http://kobe-ijinkan.net/en/
  • Prix : variable en fonction des différentes maisons (750), plusieurs possibilités de billets combinés (entre 600-3000yens).
  • Horaires : souvent 9h30 -18h00 (17h00 entre octobre et mars)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s