Niko-Niko, l’esprit bento!

Pour ce nouveau papier, nous restons à Strasbourg où après la découverte du Matsumotoya, je vous emmène cette fois au Niko Niko. Il s’agit d’un concept d’izakaya (bistro japonais) à la française spécialisé dans les bento.

Le lieu porte un nom assez poétique car il signifie « sourire » en japonais. J’avoue que le personnel lui avait le sourire ce jour, cela fait plaisir à voir et avec un bon repas, on se met aussi à sourire.  Pour moi, la consonance du nom me rappelle aussi un peu Nikkō (la ville japonaise connue pour ses temples) et fait remonter les souvenirs de mon voyage là-bas!

nikoniko

Le Niko Niko est situé à une quinzaine de minutes à pied de la place Kléber, une des places centrales de la ville. Dommage qu’il ne soit pas situé dans la Grande Île (coeur du centre-ville) comme le Matsumotoya, mais pour autant il reste facile à trouver car il est situé sur une avenue.

L’ambiance du lieu est un peu feutrée, avec une décoration plutôt zen en bois et avec des lampions colorés flottant au plafond. Ici contrairement au Japon, pas de chabudai, mais des tables et chaises hautes. A chacun son confort, mais de mon côté cela ne m’a pas gêné.

nikonikodeco

Le menu du Niko Niko est centré sur les bento, ces fameuses boites compartimentées qui servent à consommer le repas en dehors de la maison. D’ailleurs, si à la fin du repas vous voulez repartir avec un bento, le restaurant en propose à la vente.

Parmi les bento proposés on trouve le bento du chef (selon inspiration du chef : 17,50€), le « jardin japonais » pour les végétariens (17,50€), le bento riori (14,50€), le bento de luxe (mi-sushi, mi-spécialités japonaises : 25€) et pour les aficionados du poisson un bento sushis (sushis, makis : 14,50€…). Chaque bento est accompagné d’une soupe miso et d »un bol de riz (sauf pour sushis). Si vous avez un doute, demandez au personnel. Les serveurs ont pris le temps de m’expliquer la carte pour que je puisse faire mon choix correctement.

Du coup, j’ai choisi le bento riori (cuisine en japonais) qui est censé faire découvrir la cuisine traditionnelle japonaise. Mais après l’avoir mangéje trouve que c’est plutôt une cuisine fusion avec le kimchi coréen, le roulé de porc aux 5 épices (ou canard…). Pour autant les produits sont frais, l’ensemble du bento est plutôt équilibré et gourmand. Il y avait également en plus des « tapas » : chou-fleur, chou rouge, deux morceaux de tamagoyaki (omelette), du kinpiragobô (sauté de salsifis et de carottes) et du champignon. C’est un petit concentré de saveurs et de couleurs. Un peu de « healthy food » dans mon quotidien. Petit regret sur le trio de choux, j’aurais peut-être préféré un trio de légumes différents car si on n’aime pas le chou cela gâche un peu le plaisir.

Le bento reste plutôt classique (en même temps je savais que cela ne serait pas des kyaraben), mais ce que je regrette c’est que la boite du bento soit trop classique (plastique blanc). J’aurais peut-être préféré une boite plus recherchée, colorée. Le plastique fait un peu cheap.

nikonikobento

En boisson, j’ai choisi d’arroser mon plat avec de la limonade ramune au litchi (très rafraîchissante). Sinon pour parfaire l’ambiance izakaya, le bistro propose également d’accompagner les plats avec du saké (alcool de riz), de l’umeshu (alcool de prune) ou du whisky japonais. De quoi échanger autour d’un bon verre!

nikonikoramune

En amoureuse des desserts, j’ai bien sûr fini mon repas sur une note sucrée avec le tiramisu maison surmonté d’une glace au matcha. Bon point pour le bol texturé, mais pour le tiramisu en lui-même le bilan est plus mitigé. Il n’est pas mauvais en soit, car j’adore le matcha mais la mascarpone était trop prenante et lourde du coup on ne sentait plus trop le matcha et le biscuit.

nikonikotiramisu

J’aime le principe du bento qui permet de goûter à plein de choses variées. Mon bento était bon mais si je pourrais améliorer quelque chose, ce serait de pouvoir composer soit-même son plateau avec nos ingrédients préférés.

Le service est agréable et les serveurs de bon conseil. Le prix quant à lui est un peu élevé mais avec la réduction La Fourchette l’addition est plus légère.

Lors de mon passage, du fait des vacances, il y avait peu de clients donc c’était plutôt un service décontracté! Par contre en été si vous le pouvez, ne vous mettez pas du côté des vitres, le soleil peut taper fort malgré la climatisation. Et oui, les alsaciens le savent bien il faut toujours beau et chaud dans l’Est 🙂

 

Les Petits Papiers Pratiques

Ouvert du lundi au samedi de 12-14h et de 19h-22h.
Fermé le mardi soir, samedi midi et dimanche!

72 avenue des Vosges 67000 STRASBOURG

Tél : 03.88.14.07.06

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s