Festival d’automne au Meiji Jingu

A Tokyo, au début de l’automne, se déroule chaque année une fête importante pour honorer le souvenir de l’anniversaire de l’empereur Meiji. Au programme de nombreux évènements comme de la dance Bugaku, de la musique traditionnelle Hohaku, du théâtre (Noh, Kyogen…), de l’aïkido et de l’archerie.

Pour les visiteurs comme moi, le Festival d’Automne du Meiji Jingu est vraiment l’occasion d’assister pendant 3 jours (du 1er au 3 Novembre) à de nombreuses démonstrations culturelles japonaises. Et comme l’accès au sanctuaire est gratuit, cela permet aux petites bourses de se faire plaisir!

Pour la petite histoire, le Meiji Jingu est le sanctuaire Shinto le plus connu de Tokyo. Il a été construit en 1920 pour commémorer l’Empereur Meiji (et son épouse Shoken) sous le règne duquel le Japon est devenu un Etat moderne. Sa visite est assez agréable car le sanctuaire est entouré d’une forêt de cèdres qui contraste fortement avec l’effervescence toute proche de Harajuku et permet de se relaxer en parcourant ses nombreuses allées. Mais attention, le 3 novembre coïncide avec un jour férié (Bunka no Hi – Jour de la Culture), il y a donc beaucoup de monde qui afflue au sanctuaire ce jour là!

J’avais toutefois assez de place pour voir la scène de danse et de théâtre. Les spectacles duraient environ 20min et alternaient différents styles pour un meilleur aperçu de la diversité culturelle japonaise. Certaines démonstrations avaient une gestuelle très lente, d’autres plus rapide, et alternaient entre solennité et rire. Même si je n’ai pas tout compris, j’ai beaucoup apprécié! Les costumes et masques participaient à la réussite des démonstrations.

Mais ma raison principale de me rendre à ce festival, c’était surtout de pouvoir assister au Yabusame (l’art de tirer à l’arc à cheval). Cette pratique est aujourd’hui un rite shintô pour chasser les mauvais esprits, assurer la paix et les bonnes récoltes… mais c’était aussi par le passé une pratique militaire. Le but est de galoper sur une piste étroite de 250m tout en visant 3 cibles.

J’ai adoré! Cette démonstration de tir à l’arc à cheval était assez impressionnante car il faut de la dextérité pour toucher la cible alors que le cheval est lancé au galop. Les cavaliers portent de magnifiques costumes traditionnels, on se croirait un peu revenu dans le passé. L’ensemble est très harmonieux, entre les gestes précis de l’archer, le cheval au galop.  Le spectacle est codifié, il y a donc une petite cérémonie avant que débute le spectacle d’archerie.

Contrairement aux spectacles de danse/théâtre que j’avais vu précédemment, le Yabusame attire énormément de monde, donc si vous voulez bien voir il faut arriver bien à l’avance!

Les Petits Papiers pratiques :

Pour en savoir plus sur le Yabusame : http://www.la-pierre-et-le-sabre-iaido18.fr/yabusame.htm

Pour y aller : ligne JR Yamanote, station Harajuku.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s