S’initier au tissage au Tamba Seikatsui-kan

Lors de ma visite à Fukuchiyama (préfecture de Kyoto), je me suis aventurée au Tamba Seikatsui-kan. Ce lieu échappe souvent aux visiteurs qui se rendent au château (situé juste à côté), mais il est mérite pourtant un petit détour.

Il s’agit d’un tout petit musée dédié aux vêtements et textiles traditionnels (principalement des kimonos) portés par les gens ordinaires dans leur quotidien. Cela tranche des beaux kimonos de la noblesse que l’on peut avoir l’habitude de voir dans d’autres lieux. Grâce aux guides du musée, on en apprend plus sur la production de tissage (histoire, l’origine des motifs…). Ainsi, j’ai découvert que la région était autrefois active dans la sériciculture et que donc beaucoup de familles avaient leur propre métier à tisser pour faire leurs vêtements « maison ». Cela explique la nécessité d’avoir un lieu pour garder des traces de cet héritage.

Mais c’est surtout la possibilité de s’initier au tissage sur des métiers à tisser qui m’a laissé un incroyable souvenir que je souhaitais partager avec vous. Avec nos propres petites mains on peut faire l’expérience du tissage. J’avais un peu d’appréhension, mais les employés du musée sont toujours présents pour nous aider. Grâce à eux, je me suis découvert une âme d’artiste. Mais je ne sais pas si j’aurais la patience de faire des travaux aussi importants que des kimonos.

tissage

Tout débute par le choix de bandes de tissus aux motifs différents que les guides du musée vont installer sur les métiers à tisser. A nous ensuite de jouer avec les pédales du métier à tisser pour alterner les différentes lignes de tissus. Ce n’est pas toujours facile mais les guides sont là pour réparer nos petites erreurs.

Au bout de 20 minutes, arrive le résultat. De jolis petits dessous de tasses à thé réalisés avec amour. L’idéal est de prendre une bande de tissu avec motifs et une bande de couleur unie, car comme on peut le voir sur celui à droite fait sans bande unie et uniquement des motifs, le résultat est un peu moins seyant (plutôt flou).

20161112_175248

Ce petit atelier de tissage est une réelle découverte, le bon moyen de finir une journée de visite en repartant avec un souvenir original. Le Tamba Seikatsui-kan est sur la route menant à le château à la gare (environ 10 minutes à pied) et son entrée est gratuite, alors profitez-en pour un petit arrêt impromptu!

Les Petits Papiers pratiques:

Pour plus de renseignements, voici quelques pages qui pourraient vous intéresser!

http://www.pref.kyoto.jp/visitkyoto/en/theme/others/tamba_seikatsu/

http://www.city.fukuchiyama.kyoto.jp/life/facilities/entries/000614.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s